Pistoia

La ville de Pistoia faite partie de ce collier de villes historiques qui peuplent la Toscane. Depuis Pisa, en passant par Lucques, Prato, Florence, Sienne, Volterra jusqu’à Arezzo, la historie, les monuments, le passé prend place et se dresse en églises, palais, tours et Beffrois magnifiques.

Placé entre Montecatini Terme et Prato, Pistoia est très proche de Florence (30 km) et Lucques. Grace à l’autoroute, la visite de ces villes est facile depuis les grandes villes toscanes, le Val d’Orcia et Chianti.

Un grand nombre de populations différentes ont passé et occupé la ville. Des Étrusques, Romains, Byzantins, Lombards et Francs. Importante ville Lombarde passa vers l’an mil sous contrôle Imperial. Ville libre et puissante après, la décadence commence avec la défaite contre Florence en 1306. L’essor florentin ne sera pas partagé avec Pistoia hormis les nombreux monuments romans et de la Renaissance. Par contre, le XVII siècle symbolise sa renaissance culturelle, politique et économique. Palais, théâtres, monuments publics sont bâtis et conforment aussi le patrimoine de la Pistoia actuelle.

Que voire à Pistoia.

Monuments.

Le style Romain et celui de la Renaissance ont plusieurs manifestations à Pistoia. Les bâtiments religieux sont nombreux, par exemple l’Eglise de Saint André (Chiesa di Sant’Andrea) œuvre du renommé Giovanni Pisano.

Mais le centre de la ville est la Place du Duomo (Piazza del Duomo), centre névralgique, politique, religieux et économique. Encore aujourd’hui un animée marché tient place une fois par semaine.

La Piazza del Duomo est flanqué pat la Cathédrale de Pistoia (Cattedrale di San Zeno) reconstruite au XIII siècle sur un bâtiment de la fin du Moyen Âge. En plus de la façade et l’extérieur, le bâtiment est intéressant grâce aux peintures. Un des autels fut construite avec la collaboration de Filippo Brunelleschi. Le beffroi atteint presque les 70 mètres. Il fut reconstruit en 1576 sur une tour lombarde. Le baptistère de San Giovanni complète l’ensemble religieux fini au XIVe.

La Place du Duomo compte aussi avec des bâtiments qui symbolisent le pouvoir économique et politique, comme le Palais Vescovi (Il Palazzo dei Vescovi) de style gothique. L’édifice fut construit sur d’autres plus anciens. En fait, les fondations protègent des restes Étrusques et Romans. Fut résidence d’une des plus importantes familiers de la ville pendant plus de 800 ans.

L’hôtel Justice, (Palazzo Pretorio) aussi gothique dont la cour à été remanie au XVIIIe.

La Mairie (Palazzo del Comune) du XIVe est aussi autre des bâtiments à contempler.

Autres monuments de Pistoia.

Plusieurs églises catholiques sont remarquables : On commence avec l’Eglise de Santa Maria Cavaliera X siècle, mais très modifié. Mais les amateurs de l’architecture médiévale religieuse seront ravis car le nombre est inépuisable. Romains et gothiques : San Giovanni Fuorcivitas, San Pier Maggiore, San Bartolomeo in Pantano, San Michele in Cioncio, Sant’Andrea, San Biagio. Rennaissance : Basilica della Madonna dell’Umiltà, Santa Maria delle Grazie, e San Giovanni Battista. Baroques, Santissima Annunziata, Spirito Santo e Santa Maria del Carmine.

Enfin, la Tour de Catilina (Torre di Catilina), avec ses 30 mètres se détacha des constructions que l’entourent. Une légende raconte que sous ses fondations fut enterré un général Roman.

Villas du Patrimoine de l’Humanité de l’Unesco.

Plusieurs villas et palais se placent dans la ville et dans ses environs. Un des plus connus est le Palazzo dei Vescovi, qui date de 1625, mais il en existent bien d’autres : Palazzo Panciatichi, Palazzo Fioravanti ; Palazzo Manni ; Palazzo Tolomei ; Palazzo Rospigliosi ou le Palazzo delle Poste.

Les villes se placent surtout dans les villages qui entourent Pistoia : Villa Philipson (Valdibrana) ; Villa Bellavista (Borgo a Buggiano) ; Villa Rospigliosi (Lamporecchio) ; Villa Banchieri (Larciano) ; Fattoria Poggi Banchieri (Quarrata)

Musées.
Place dans une aile du Palazzo Communale, le Musée Civico raconta l’historie de la ville.

Le Musée du Palazzo dei Vescovi montre un parcours archéologique de la ville ainsi que le musée de la Cathédrale de San Zeno.

Très près de la Place du Duome le Palazzo Rospigliosi est une musée en soi même, car habite pour la famille noble depuis des siècles il est resté en état. Donné à l’Eglise (une des institutions plus riches de l’Italie) auberge aussi le Musée diocésaine.

Le Palazzo Fabroni est le centre de l’Art contemporaine à Pistoia, avec une collection permanente et plusieurs expositions pendant l’année.

Ou manger : la cuisine pistoiese.

En général la cuisine toscane est une cuisine qui recycle des restes d’autres repas en nouveaux et originaux plats. A Pistoia il faut souligner les hors d’ouvre (la fett’unta, l’arista sott’olio, i crostini di milza, i crostini di frattaglie di pollo). Beaucoup de plats intègrent diverses types de courges (la zuppa alla pistoiese, la zuppa di pane della montagna pistoiese) ; ainsi que les tripes et les champignons et les truffes, typiques en toute la Toscane. Pour en finir plusieurs pâtisseries remarquables.

Ou dormir.

Normalement les visiteurs s’hébergent en Florence, Pise, Lucques, Le Chianti, l’Orcia ou au ses environs. La ville mérite la visite courte d’une matinée, mais peut-être pas y rester toute la journée.

Fêtes et évènements

En juillet tient lieu une sorte de Palio, la Giostra dell’orso. La fête, de tradition médiévale attire beaucoup de visiteurs.
La musique Blues est le centre de Pistoia Blues, un des Festivals plus importants de l’Europe en son genre, qui se célèbre depuis 1980.

Pistoia Dialogue sur l’homme est un évènement anthropologique qui mélange un festival cultural et Scientifique célèbre en mai.