Patrimoine et monuments en Toscane

Ëglise de San Martino in Fori, à Lucques. Un bel exemple du style Roman Pisan. ©María Calvo.
Ëglise de San Martino in Fori, à Lucques. Un bel exemple du style Roman Pisan. ©María Calvo.

Parler du patrimoine de la Toscane est tâche difficile, étant donné son étendu. Siècles de histoire, art, civilisation et guerre, des disputes et philosophie ; des comportements héroïques et terribles se sont écoulés sur les terres de la Toscane, comme sur toute la planète. Mais en Toscane les vestiges sont plus nombreuses et parfois beaucoup mieux entretenus qu’ailleurs.

Histoire et archéologie, des étrusques jusqu’aux romains.

Le passe est encore très présent comme ne pourrait l’être sur la péninsule italienne, creuset de civilisations antiques, de gens venues d’Afrique, Asie et du nord de l’Europe. Nombreux sont les vestiges des étrusques, une des populations qui on occupé la région, et la première dont laquelle nous avons des vestiges monumentales. D’autres arrivèrent attirés par les fleuves, les ports et les champs nourrissants. Ainsi, phéniciens et grecs se sont rapprochés du littoral toscan et les îles pour après commercer avec les populations locales. Tout de même, sont les étrusques qui ont laissé des traces à Cortone, Arezzo, Volterra et Chiusi. Tombeaux, tumulus, sculptures, mais aussi les impressionnantes nécropoles et les « cava » des sillons creusés dans la roche dont l’usage reste méconnu.

L’époque romaine est aussi une partie très importante de l’histoire de la Toscane. D’abord, avec les voies qui traversent la région depuis Rome, de nord a sud. Ces voies de communication firent des villes romaines en Toscane passage obligatoire pour les légions qui conquièrent l’Empire. Puis avec des vestiges plus imposants, comme ceux de Volterra, amphithéâtre en pied, ou encore celui de Fiesole. Mais, même en son absence les monuments romaines imposent le poids de l’histoire, comme dans la place de l’amphithéâtre de Lucques que avec sa forme ovale a substitue l’ancien monument romain par une place de la Renaissance.

Villes historiques.

Mais c’est avec la fin de le Moyen Âge et la Renaissance, que la modernité nouvelle arrive enfin pour bouleverser la Toscane et l’Europe entière. Florence, Pise, Lucques, Pistoia, Prato, Sienne ou encore Arezzo seront des villes de culture nouvelle, de science, de révolution e de guerre. Tout s’est mélangé avec le capitalisme et l’humanisme comme philosophie, malgré l’image fixe que la religion veut maintenir.

De cette époque de chamboulement et confusion sont nés les monuments, les bâtis qui longent toute la Toscane. Les murailles, les tours, beffrois, palais et villas qui font aujourd’hui les délices des voyageurs : Florence e son centre historique avec la cathédrale, le pont Vecchio et ses musées ; Pise et sa Tour Penchée ; Sienne et la place Il Campo avec sa tour sans fin ; Arezzo, ses places et palais ; Lucques avec sa muraille et ses églises de style roman pisan ; Grosseto protégée aussi par ses remparts ; Livourne la maritime… la liste est interminable.

Puis, en dehors des grandes villes, vous trouverez les villas des puissants de toutes les époques éparpilles dans la campagne toscane. Après, les villages de charme, petites expressions des grandes villes, mais normalement plus préservées et soignés. Encore la liste est presque infinie : San Gimignano, Pienza, San Quirico d’Orcia, Fiesole, Pescia, Portoferraio, Greve in Chianti, Impruneta, Monterfiorale…

Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO

La Toscane est pleine de culture ce qui a fait que sept de ses lieus soient inclus dans le Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO: le centre historique de Florence (1982) ; la Place du Duomo de Pise (1987) ; San Gimignano (1990) ; le centre historique de Sienne (1995) ; Pienza dans la Vallée de l’Orcia (1996) ; l’ensemble de la Vallée de l’Orcia (2004) et enfin, en 2013 , les Villas et jardins Medici de la Toscane.

Musées.

La toscane compte plusieurs des plus fameux et plus importants musées de l’Italie. Surtout à Florence mais pas seulement là, vous trouverez des chefs-d’œuvre des plus grands artistes Botticelli, Giotto, Donatello, Michel-Ange…
Les superbes musées florentins sont très connus : La Galeria Ufizzi ou se trouve le David de Michel-Ange ; le Musée Bargello ; les musées de la cathédrale Santa María del FIore et le Baptistère ; les musées du Palais Pitti, etc.…
Mais Pise, Fiesole, Lucques, Sienne, Arezzo, Volterra, Prato et Pistoia comptent aussi con beaux musées pleines d’œuvre et histoire.

Villas et jardins.

Les villas des Medici et des principales familles de la Toscane, ainsi que celles du clergé, des Papes et des envahisseurs qui sont passés par l’Italie forment un patrimoine de taille reconnue par l’UNESCO. Villas de la Renaissance des Médicis, villas baroques et villas néoclassiques de l’époque napoléonienne, sont toujours accompagnés de jardins à l’italienne, des sculptures, plans d’eau et bassins.

Deux jardins et 12 villas ont été inscrites sur le Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO. Les jardins de Pratolino, (à côté de Florence) à Vaglia et de Boboli se trouvent parmi les plus beaux de la Toscane. Les villas inscrites sont : Castello de Poggio, Cerreto Guidi, Careggi, La Petraia à Florence ; Villa Fiesole et Belcanto à Fiesole ; Villa Poggio à Caiano y la Villa Artimio à Carmignano (Tous les deux près de Prato) ; Cafaggiolo à Barberino di Mugello ; la Villa de Trebbio à San Piero à Sive et enfin le Palais de Servezzano de Lucques.

Pour plus d’information: Page des jardins et villes de Toscane.

Fêtes et traditions.

Les traditions et fêtes sont aussi un autre atout de la Toscane. La fête du Palio est connue dans le monde entier. La course plus fameuse de la Toscane se célèbre deux fois par an à Sienne. Des courses de chevaux semblables se font dans d’autres villes de la Toscane. Egalement à Livourne se célèbre un « Palio » maritime, une course de petits bateaux.

Toute la région possède nombreuses fêtes typiques et traditions qui méritent la découverte.