Arezzo

Eglise Le Pieve avec sa magnifique Tour.
Eglise Le Pieve avec sa magnifique Tour.

La ville d’Arezzo a sa particulière lutte avec Rome à causa de sa longue histoire. Arezzo rappel à la ville éternelle que son histoire est plus longue, que Arezzo appartenait à la Ligue des 12 cités étrusques quand Rome n’existait pas. Passons les petits bagarres entre villes magnifiques de l’Italie, car Arezzo, il est vraie possède une histoire et un patrimoine incroyable, donc mérite la visite sans hésitation. D’ailleurs, en plus de son patrimoine monumental, la histoire a vu naitre ici plusieurs figures illustres de la Renaissance comme Pétrarque ou l’architecte et peintre Giorgio Vasari.

Placée dans la Toscane orientale, à deux pas de l’Ombrie, la région d’Arezzo est une des zones les plus calmes de toute la Toscane. Cela pourrait s’avérer très utile en été quand, Sienne, Florence et Pise sont envahis par la foule des touristes. Entoure de son district plein de villages de charme, encore très peu exploités par le tourisme de masse, rester quelque jours à Arezzo ou ses environs pourrait est un bon plan. La zone d’Arezzo n’est pas la Toscane plus typique et encore elle l’est. Plus de calme, les mêmes saveurs locales, bâtiments et monuments mais sans la frénésie architecturale commune à Pise ou Florence. Arezzo mérite le temps de la savourer sans souci du temps.

Savoir-faire local.

La région est réputée par ses travaux d’orfèvrerie et poterie. Cela vient d’antan, car avant de la grandeur de Rome, la ville était déjà un centre manufacturier de taille. Avec l’Empire les vases d’Arezzo seront célèbres dans toute la Méditerranée. Puis, la censure du christianisme marquera la fin de l’essor d’Arezzo, car les motifs décoratifs de la poterie seront juges païens et impies.

Pendant l’âge moyen, Arezzo tombera sur le contrôle florentin comme la plus partie des villes toscanes. L’époque Medici sera une temps de relatif stabilité.

Piazza Grande, le centre d'Arezzo.
Piazza Grande, le centre d’Arezzo.

Monuments à Arezzo.

Une des façons de visiter Arezzo est démarrer le tour par la partie la plus haute, depuis le Château des Médicis. Le panorama de la ville et ses environs est depuis là magnifique. La forteresse du XV siècle montre le pouvoir de la famille Medici pendant la domination de la ville. Le château fort conforme un ensemble de murailles et bastions qui entourent encore Arezzo.

En descendent depuis le château, la Rocca, nous arrivons sur la Piazza Grande, lieu d’un des marchés plus intéressants de toute la Toscane, celui des antiquités. La place comporte un portique lumineux connu sur le nom de Loggiato de Vasari; le Palace della Fraternita dei Laici et l’abside de la église de Pieve di Santa María. Les bâtiments sont placés en échelons successifs qui s’appuient sur la colline. Cette immense brocante fut crée par l’antiquaire Ivan Bruschi. Les acheteurs et collectionnites arrivent de toute l’Italie et d’ailleurs. SI vous voulez y assister, passez par la Piazza Grande le premier et le dernier samedi de chaque mois.

Le monument le plus imposant de la ville es la église Santa Maria, plus connue comme. L’église de fut construit pendant le XII et XIV siècle, c’est la façade qui se détache de l’ensemble. Un vrai joyau de l’art roman avec basse-reliefs et arcades à colonnade en plusieurs niveaux. La haute tour a été finie en 1330. Elle est très connue par le grand nombre de arcades qui l’ont donne le nom de “Tour des cent trous“.

Continuons notre voyage par la Via Ricasoli pour y arriver sur la place de la Cathédrale. Il Duomo date de 1561 sur les vestiges de l’ancienne démolit par Cosme de Medici en 1277. Moins imposante que La Pieve est, néanmoins d’une jolie place.

Duomo d'Arezzo.
Duomo d’Arezzo.

Pour ce qui aiment la littérature et la Renaissance sera un vrai bonheur visiter la maison de Pétrarque, très proche de la cathédrale. Le grand poète de la lyrique italienne et sa langue (en réalité le dialecte ou patois toscan furent choisis comme norme et basse de la langue italienne actuelle après la réunification en 1870. La maison de Pétrarque est aujourd’hui l’Académie des Lettres, Arts et Sciences. Il faut souligner sa bibliothèque. Presque à côté se trouve le Palace Pretorio.

En peu plus loin nous trouverons l’église de San Francesco, ou Piero della Francesca peint des fresques magnifique. L’église date du XIII mais fut restauré en style gothique franciscaine, c’est-à-dire austère et simple. Les fresques de Della Francesca sont ceux de la légende de la Sainte Croix, notable par sa perspective.

Personnellement je suis presque plus touché par les vestiges romains, et Arezzo est bien loti. Dans le centre se trouve l’enceint archéologique avec les restes du amphithéâtre romain du II siècle. Une partie est aujourd’hui occupée pat le monastère bénédictin d’Olivetani, érigé au XVe et devenu Musée Archeologique Nationale Gaio Cilnio Mecenate. Les fonds du Musée son immenses avec des pièces étrusques et romains d toute la province.

Peintures de Pietro della Francesca.
Peintures de Pietro della Francesca.

D’autres points d’intérêt sont la Porta de San Lorentino; la Tour della Bigazza et encore l’église de San Agostino.

Si vous voulez un rapide vue de la ville regardez la Vie est Belle car la ville d’Arezzo a été le lieu de tournage du fameux film de Roberto Benigni.

Fêtes et Folklore.

Un des évènements les plus attendus à Arezzo es la Giostra del Saracino, un ancien jeu chevaleresque médiéval. Documenté déjà en 1535 a été récupéré en 1931 et est célébré en juin et septembre. La maitrise des porteurs de drapeaux (sbandieratori) qui se confrontent en reproduisant feintes et mouvements est remarquable. Les étendards ont les couleurs lumineuses de la région. Après le spectacle des sbandieratori la Piazza Grande est comblé d’une foule qui attend la lutte parmi les représentants des quatre quartiers de la ville. La joute avec des lances non est sanglante car l’ennemi est un bonhomme armé d’une massue. Celui qui obtient plus d’impacts sur le bonhomme sera l’heureux gagnant de la lance d’or.

Sbadietori pendant les fêtes à Arezzo.
Sbadietori pendant les fêtes à Arezzo.

Que voir dans les environs.

Autour d’Arezzo il y mil choses à faire. Des excursions à Cortone, à Borgo San Sepolcro, Borgo San Lorenzo, Montepulciano, Poppi et Lucignano sont possibles et très recommandés. Un lieu particulier est Ponte Buriano, car le paysage est celui que Leonardo Da Vinci a utilisé par sa Mona Lisa.

Les zones de Valdarno, Valdichiana et Casentino, méritent aussi le détour.

Comment s’y rendre.

La province d’Arezzo marque les limites orientales de la Toscane, ce qui loin d’être un inconvénient nous permette de visiter aussi l’Ombrie. Sa situation est néanmoins central dans la péninsule italienne et l’autoroute passe près d’Arezzo.

La route est le meilleur moyen, et pour cela il faut s’y rendre avec son voiture ou louer une. L’autoroute A1 sera la voie de communication, soit depuis le nord, soit du sud. Il faut prendre la sortie Arezzo situé à 10 km de la ville. Rome se trouve à 218km; Florence a 74km, Sienne 89km, Péruse 92km, Pise a 159km. Plus proche Cortone a 29km.

Amphiteatre romain d'Arezzo.
Amphithéâtre romain d’Arezzo.

Par train il existe des bonnes communications car Arezzo est un arrêt dans la ligne Bologne – Rome. Vous pouvez prendre aussi des trains journaliers ver Florence.

Par avion il faut arriver d’abord à Florence ou Pise et après train ou voiture.

Dernier moyen de transport le bus, pas le plus rapide mais pas très cher.

Logement.

La ville compte avec beaucoup d’hôtels de touts les prix et qualités. Visitez la section de hébergement.

Mais il serait aussi envisageable de se loger dans quelque château de la campagne autour d’Arezzo. Palaces et villages pleins de charme toscan à votre disposition. Pour plus de renseignements n’hésitez pas à nous écrire.